Please use this identifier to cite or link to this item: https://hdl.handle.net/10593/19840
Title: Problematyka osadnictwa robotniczego na wsi
Other Titles: Problématique de l'habitat ouvrière à la campagne
Authors: Jałowiecki, Bohdan
Issue Date: 1967
Publisher: Wydział Prawa i Administracji UAM
Citation: Ruch Prawniczy, Ekonomiczny i Socjologiczny 29, 1967 z. 3, s. 261-273
Abstract: L'article présente certains aspects socio-démographiques de l'habitat ouvrière à la campagne: Lauteur définit ce phénomène par le terme de résidence permanente dans une région rurale associée à la même époque à une occupation stable en ville en dehors de l'agriculture. La catégorie de population non-agricole dans les villages est en Pologne relativement nombreuse et embrasse presque 2 millions de personnes. La population non-agricole est dispersée d'une manière peu uniforme sur tout le terrain du pays. On rencontre le plus haut pourcent de cette catégorie dans les régions les plus industrialisées. Le fait que les investissements dans- le domaine des logements à la campagne sont enterpris pour la plupart par la population non-agricole prouve la stabilité de ce phénomène. L'auteur analyse sur un exemple choisi dans la région de la voïevode d'Opole les relations suivantes: lieu de résidence, travail et services dans la colonie donnée, le degré de differentiation démographique, économique et sociale observé sur les territoires examinés, la structure socio-professionnelle, la composition sous le rapport du sex et de l'âge, le niveau de l'instruction des habitants. En suite l'article est consacré à une caractéristique de la construction des bâtiments et des conditions d'habitation, ainsi qu'à un examen du niveau de vie, enfin l'auteur étudie certains éléments de l'activité culturelle et sociale. Il arrive à la conclusion, que l'habitat ouvrière dans les villages, qui est une des suites de l'industrialisation, est en même temps, la cause d'une rapide modernisation socio-culturelle autant des ouvriers eux-mêmes, que du reste des habitants de la région donné — des cultivateurs. Cette tendance se laisse observer dans la modernisation des logements, dans leur équipement sous le rapport des ustensiles de ménage, dans la modification de la manière de jouir des loisirs etc. Il est permis de constater généralement que la population qui habite les nouveaux logements est plus urbanisée sous le rapport des traits démographiques et sociaux que la population qui habite des vieux bâtiments. Les conclusions présentées ci-dessus ne sont que des hypothèses formant la base des études qui devront suivre. L'auteur suggère de les mener sur trois plans: économique et social ainsi que de l'architecture urbanistique.
Sponsorship: Digitalizacja i deponowanie archiwalnych zeszytów RPEiS sfinansowane przez MNiSW w ramach realizacji umowy nr 541/P-DUN/2016
URI: http://hdl.handle.net/10593/19840
ISSN: 0035-9629
Appears in Collections:Ruch Prawniczy, Ekonomiczny i Socjologiczny, 1967, nr 3

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
018 BOHDAN JALOWIECKI RPEiS 29(3), 1967.pdf436.43 kBAdobe PDFView/Open
Show full item record



Items in AMUR are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.