Please use this identifier to cite or link to this item: https://hdl.handle.net/10593/19488
Title: W sprawie kryteriów doboru i oceny kadry kierowniczej
Other Titles: In the Matter of Selection and Taking the Gauge of Managers
Authors: Niedbała, Zdzisław
Issue Date: 1973
Publisher: Wydział Prawa i Administracji UAM
Citation: Ruch Prawniczy, Ekonomiczny i Socjologiczny 35, 1973, z. 2, s. 181-192
Abstract: La rationalisation des méthodes de la planification et de la gestion de l'économie nationale dépend en degré considérable du personnel employé aux postes dirigeants. Le candidat au poste dirigeant doit correspondre aux critères professionnels et politiques. Il doit activement accepter les principes de la construction socialiste et posséder des qualifications professionnelles indispensables. On identifie souvent la notion des qualifications professionnelles avec le cens de la formation. Il semble que cette opinion ne soit pas correcte, car le niveau de la qualification est formé par la sphère de la connaissance théorique du candidat, ainsi que par le savoir - -faire d'incorporer de la manière créatrice cette connaissance à la pratique professionnelle. L'utilité professionnelle du candidat au poste dirigeant est appréciée d'habitude selon des exigeances mesurables, telles que p.ex.: le stage de travail et d'après des traits caractérologiques non mesurables. A ces derniers on compte surtout: l'audace de décider et la responsabilité des décisions prises et la connaissance de nouer et de maintenir des contacts avec des subordonnés. De plus il faut demander du cadre dirigeant la possession du sens d'organisation et les capacités de généraliser les phénomènes sociaux et économiques. Si l'on omet en pratique de la selection du cadre dirigeant ces exigeances, on expose l'organisation sociale à la perte sans retour des talents et on provoque un état du mécontentement et de l'apathie de ceux, qui ont été omis injustement et de tous les subordonnés. La politique correcte de cadre dans le domaine du cadre dirigeant exige donc de la recherche et de la préparation du nommé cadre dirigeant de réserve. Ces travailleurs doivent, déjà bien avant d'entrer en fonction dirigeant, connaître des problèmes d'organisation et économiques de leurs futurs devoirs. On ne peut apprécier le travail d'un chef de tous les degrés en principe qu'à la base des résultats de travail de l'ensemble de travailleurs dirigés par lui. C'est pourquoi il faut chercher l'essentiel du travail d'un dirigeant dans la capacité d'obtenir des effets par une coordination et par la direction des efforts de l'ensemble. Le sujet de l'appréciation du travail d'un dirigeant est parfois le style d'exercer par lui les fonctions de dirigeant. En général on distingue le style autocratique et démocratique de diriger. Cependant ce sont les modèles extrêmes de la direction. En pratique il existe des styles qui sont un mélange de l'autocratie et de la démocratie dans les diverses proportions. Le besoin du dirigeant de se concentrer sur les problèmes du développement de l'institution, la nécessité de déléguer quelques droits et le principe de l'étendue limitée du contrôle de dirigeant parlent au profit de l'accroissement permanent des éléments de la démocratie dans la direction.
Sponsorship: Digitalizacja i deponowanie archiwalnych zeszytów RPEiS sfinansowane przez MNiSW w ramach realizacji umowy nr 541/P-DUN/2016
URI: http://hdl.handle.net/10593/19488
ISSN: 0035-9629
Appears in Collections:Ruch Prawniczy, Ekonomiczny i Socjologiczny, 1973, nr 2

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
013 ZDZISŁAW NIEDBAŁA.pdf410.71 kBAdobe PDFView/Open
Show full item record



Items in AMUR are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.