Ofiary zabójstw

Loading...
Thumbnail Image

Date

1966

Advisor

Editor

Journal Title

Journal ISSN

Volume Title

Publisher

Wydział Prawa i Administracji UAM

Title alternative

Abstract

Le matériel étudié dans cet article comprend 347 victimes d'assassinat. L'examen de ces sujets présente d'importantes difficultés, car les organes législatifs qui poursuivent les assassins ainsi que ceux qui fèrent les sentences ne consacrent d'ordinaire pas assez d'attention à la petrsonne même de la victime. Delà vient qu'il est justifié de postuler que dans les registres des actes de la procurature puissent se trouver des cartes d'information contenant toutes les données indispensables à l'analyse criminologique et criminalistique. Parmi les 347 victimes se trouvent 237 hommes (69%) et 110 femmes (31%). Ces pourcentages ne forment pas un chiffre stable. Par exemple dans le cas des sentences de condamnation on constate 55% de victimes — hommes, et 45% — de femmes. A l'âge allant jusqu'à 18 ans le nombre d'hommes ne forme pas le double du nombre de femmes (qui constituent 42,4%), dans le groupe entre 22 et 50 ans les hommes atteignent 74,4%, les femmes — 25,6% des victimes. Au-dessus de 50 ans les femmes arrivent à 48%. Nous observons également des oscillations en dépendance de l'état civil des victimes et des motifs de l'assassinat. Par exemple les personnes mariées sont 7 fois plus nombreuses que les célibataires par suite de motifs économiques; quand aux assassinats ayant des motifs sexuels les femmes solitaires prévalent dans une proportion qui est proche du quintuple. L'analyse de la profession des victimes permet de conclure, que 43% des hommes ont des occupations rurales, 30% — sont des ouvriers, et à peine 4% des travailleurs intellectuels; 20% des victimes étaient entretenues par leur famille. Quant aux femmes cette dernière catégorie constitue 62%; 20% ce sont des femmes qui possédaient leurs propres sources de revenus sous forme de propriété rurale. Un examen spécial du rapport des assassins à leurs victimes permet de conclure que seulement 15,7% des victimes n'étaient pas des membres de la famille de l'asassin. Il est donc évident que dans le plus grand nombre de» ces d'assassinat l'intention et la réalisation du forfait avaient été décidées sur la base d'une relation personnelle entre la victime et l'assassin.

Description

Sponsor

Digitalizacja i deponowanie archiwalnych zeszytów RPEiS sfinansowane przez MNiSW w ramach realizacji umowy nr 541/P-DUN/2016

Keywords

Citation

Ruch Prawniczy, Ekonomiczny i Socjologiczny 28, 1966, z. 3, s. 59-70

ISBN

DOI

Title Alternative

Rights Creative Commons

Creative Commons License

Uniwersytet im. Adama Mickiewicza w Poznaniu
Biblioteka Uniwersytetu im. Adama Mickiewicza w Poznaniu
Ministerstwo Nauki i Szkolnictwa Wyższego