Please use this identifier to cite or link to this item: https://hdl.handle.net/10593/11417
Title: The Diaspora in Space. The Question of Home, Ancestry and Heritage in Celu Amberstone’s “Refugees”
Authors: Podruczna, Agnieszka
Issue Date: 2013
Publisher: Polskie Towarzystwo Badań Kanadyjskich
Citation: TransCanadiana, 6.2013, pp. 263-273
Abstract: Les questions telles que la différence raciale, l’Alterité ou le phénomène de la diaspora ont occupé depuis longtemps une place importante dans la littérature canadienne, et de nombreux écrivains réalistes et poètes les ont étudiées. Cependant, la discussion sur la politique de l’alterité ne se limite pas uniquement à la prose réaliste, vu l’émergence et la popularité croissante de la prose spéculative, et le débat sur les tensions raciales et coloniales a trouvé un outil qui offre une nouvelle approche pour ces problèmes constituant un point de convergence pour la théorie postcoloniale. En conséquence, l’auteure de cet article vise à analyser la question de différents types de diaspora – comme la diaspora dans l’espace présentée dans « Refugees », une nouvelle de Celu Amberstone, qui réexamine la dynamique du pouvoir de Moi – Autre et revisite les traumatismes postcoloniaux d’une perspective science-fictionnelle, afin de « contre-écrire » au centre et d’attirer l’attention sur la nature non binaire des relations dans le cadre du système colonial ainsi que sur la diaspora elle-même. En prenant appui sur la théorie postcoloniale, l’article porte d’abord et avant tout sur les relations entre les descendants des membres des Premières Nations – protagonistes de « Refugees » – et sur les notions comme l’histoire, le chez-soi, les ancêtres et le patrimoine, les concepts qui exercent une influence sur la façon de construire l’identité d’une personne et sur le maintien de l’identité culturelle d’un groupe. De plus, l’article étudie la notion d’être un Autre parmi les Autres, un Étranger parmi les Étrangers, vu qu’Amberstone joue avec la notion de différences raciales, d’ambivalence et la multitude des expériences des groupes ethniques dans son analyse des relations complexes entre les deux flux de réfugiés, ce qui montre à son tour la nature non-binaire de ces relations et permet de comprendre le caractère des tensions coloniales dans le Canada contemporain.
URI: http://hdl.handle.net/10593/11417
ISSN: 1899-0355
Appears in Collections:TransCanadiana, 2013, nr 6

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
21_Podruczna.pdf136.9 kBAdobe PDFView/Open
Show full item record



Items in AMUR are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.