Aktualność rozprawy Floriana Znanieckiego „Socjologiczne podstawy ekologii ludzkiej"

Loading...
Thumbnail Image

Date

1973

Advisor

Editor

Journal Title

Journal ISSN

Volume Title

Publisher

Wydział Prawa i Administracji UAM

Title alternative

Present Interest of the Florian Znanieckťs Dissertation: „Sociological Bases of Human Ecology"

Abstract

La dissertation de Florian Znaniecki "Les fondements sociologiques de l'écologie humaine" (Ruch Prawniczy, Ekonomiczny, Socjologiczny, 1938 can. I — Le Mouvement juridique, économique et sociologique) est un essai méconnu pour créer une conception de l'écologie sociale sur le fondement de la théorie de la culture et de la théorie de groupes sociaux. A la base de cette conception se trouve un ensemble de principes suivants. Dans les expériences des groupes sociaux et des ensembles se manifestent des espaces "qualitativement hétérogènes, limités, indivisibles, variables et aussi appréciés positivement ou négativement". Les valeurs sociales spaciales particulières sont toujours un équivalent des systèmes particuliers des valeurs non spaciales — religieuses, esthétiques, économiques, technocréatrices. Les groupes et les ensembles dans la sphère de leur état de possession dominent des espaces déterminés mais non dans le sens économique mais plus vaste — en joignant avec ces espaces le caractère de ses attitudes nombreuses, ainsi que les valeurs. Le séjour d'un individu dans l'espace sociale est une forme de participer et de jouir des valeurs de groupes spaciaux. Le droit à séjourner dans cet espace est accordé à l'individu par le groupe, et l'étendue et le caractère de ce droit résulte du rôle social et du statut de l'unité donnée. Znaniecki propose de nommer ce droit la position écologique de l'individu. A la possibilité d'acquérir par l'individu une position écologique sur le terrain du groupe étranger ou de l'ensemble sont liés aussi les rôles acceptés socialement, tels que le rôle de l'hôte, d'un domestique, d'un médecin, d'un député, d'un touriste. L'espace du groupe donné ou de l'ensemble — de même que les autres valeurs étant en sa possession — est soumis aux régularités résultant de la structure et du fonctionnement de ce groupe ou de l'ensemble. Il en résulte le contrôle de l'espace par le groupe, la présence des dispositions déterminées de l'usage de l'espace, qui sont enfermées dans les moeurs et les normes du groupe, l'héritage social de ces espaces. De cette manière les attitudes spaciales des individus sont liées à la position écologique leur accordée et aux exigeances spaciales, déclarées envers eux par des groupes et des ensembles. En s'appuyant sur l'ensemble des principes d'introduction Znaniecki fait ensuite une analyse des conduites humaines spaoiales liées à la famille, à la communauté locale et l'Etat. La conception discutée possède quelques traits qui doivent être mis en relief. C'est une conception conséquement sociologique. Elle concerne des phénomènes sociaux à micro- et macro-échelle et des conduites dans macro- et micro-espace. Elle joint entre elles les valeurs spaciales et non spaciales et de cette manière elle permet de lier la problématique écologique aux problèmes de la culture du milieu social, à la planification d'urbanisme et sociale.

Description

Sponsor

Digitalizacja i deponowanie archiwalnych zeszytów RPEiS sfinansowane przez MNiSW w ramach realizacji umowy nr 541/P-DUN/2016

Keywords

Citation

Ruch Prawniczy, Ekonomiczny i Socjologiczny 35, 1973, z. 2, s. 269-276

ISBN

DOI

Title Alternative

Rights Creative Commons

Creative Commons License

Uniwersytet im. Adama Mickiewicza w Poznaniu
Biblioteka Uniwersytetu im. Adama Mickiewicza w Poznaniu
Ministerstwo Nauki i Szkolnictwa Wyższego