Please use this identifier to cite or link to this item: https://hdl.handle.net/10593/20736
Title: Parę uwag na temat teorii finansów
Other Titles: Some Remarks on the Theory of Finances
Authors: Zdzitowiecki, Jan
Issue Date: 1972
Publisher: Wydział Prawa i Administracji UAM
Citation: Ruch Prawniczy, Ekonomiczny i Socjologiczny 34, 1972, z. 2, s. 95-110
Abstract: Il arrive qu'on émette parfois des doutes au sujet de l'existence même d'une „science des finances"; on semble croire que, sous ce nom, se dissimule seulement un ensemble de „coutumes" financiers etablies au cours des dernières dizaines d'années, si ce n'est pas tout simplement l'art de gérér des questions financières c. à d. une connaissance pratique de ces choses. On se plaint également de ceci que notion des „finances" n'est pas suffisamment précise, et tout cela constitue un „enchevêtrement inextricable" de problemes à resoudre. C'est sans doute sous l'influence des technologies — que dans l'enseignement des questions financières on tend trop souvent à une description pratique, sans chercher à approfondir les données et les conséquences de ce que l'on appelle „les phénomenes financiers". Il est, en effet, fort difficile de déterminer la nature de la science des finances et ses limites. Néanmoins, cette science et cette théorie existent — et leur existence ne date point d'hier. De toute évidence il faut d'abord tracer les limites de la théorie et de la science des finances; les spécialistes sont loin d'être d'accord à ce sujet — et on ne peut raisonnablement espérer qu'ils praviennent jamais à s'entendre. Il a cependant été généralement admis que cette science traite des finances publiques et, dans certains cas, des finances de l'Etat. Dans cette deuxième acception il s'agirait des finances d'un organisme doté d'un pouvoir politique dominant, c. à d. de l'Etat. L'activité financière se développe, cependant, aussi à d'autres niveaux ou les sujets en action ne sont point dotés de suprématie politique. Ils ne doivent pas, pour autant, être rayes du concept des finances publiques dans son sens le plus vaste, et ils méritent bien d'être étudiés. Ceci nous amène à la conviction que, dans la théorie des finances il s'agit, en premier lieu, de déterminer le sujet d'étude dont les finances auraient à s'occuper. D'autre part — bien qu'il soit malhabile de chercher d'y établir une succession — se présente la question de l'objet des recherches, encore plus difficile à resoudre que la precédente. De là, le grand nombre de définitions créées dans ce domaine, dont beaucoup glissent vers un sens technique étroit ou bien — ce qui n'en constitue qu'une variante — vers un point de vue de stricte comptabilité. Sans nier l'utilité de ce genre d'analyses — il nous faut remarquer que, ne pouvant atteindre à la source des problèmes financièrs, ce courant ne mérite pas le nom de „théorie des finances". Une simple énumération des institutions financières d'un pays et leur description, même correcte, n'en font pas une non plus. Cependant, un tel travail demeure utile et même indispensable comme fondement de la théorie des finances. Les recherches scientifiques en matière de finances sont ègalement menacées d'être détournées de leur véritable but, par suite du fait que les finances voisinen de près avec les problèmes et l'activité politique sensu stricto. On est donc souvent tenté de donner des conseils pratiques à l'administration financière, bien que le but de toute science soit plutôt de rechercher la vérité que d'établir des recettes pratiques. La théorie ne doit traiter que du savoir, tandis que la mise en ouevre des vérités découvertes ne concerne que le domaine de la pratique. Ainsi donc, les recherches théoriques en matière des finances se heurtent à des difficultés multiples — on ne mentionne ici que certaines d'entre elles. On cherche à les vaincre de divers façons et ceux qui ne peuvent en venir à bout disent qu'il n'existe que la technique et la pratique financière qu'on peut décrire plus ou moins bien et que théorie des finances n'a aucune existence propre.
Sponsorship: Digitalizacja i deponowanie archiwalnych zeszytów RPEiS sfinansowane przez MNiSW w ramach realizacji umowy nr 541/P-DUN/2016
URI: http://hdl.handle.net/10593/20736
ISSN: 0035-9629
Appears in Collections:Ruch Prawniczy, Ekonomiczny i Socjologiczny, 1972, nr 2

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
007 JAN ZDZITOWIECKI.pdf365.25 kBAdobe PDFView/Open
Show full item record



Items in AMUR are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.